BIFFF 2014

BIFFF 2014 : Carnet de Bruxelles Jour 11

2 interviews et 2 films, le programme d’une journée parfaite

 

Grosse journée que cette journée de vendredi car, au programme, il y avait 2 films et 2 interviews de prévus.

 

Début des hostilités à 14h00 avec la diffusion de Let Us Prey, film irlandais réalisé par qui avait bénéficié d’une avant-première mondiale la veille. L’équipe du film était présente et, la star du jour était bien évidemment Liam Cunningham qui tient le rôle principal. Pour ceux qui ne connaissent pas le gaillard, il a joué dans des films comme Gandhi, Le Vent Se Lève (Palme d’Or à Cannes, excusez du peu), Hunger et, last but not least, Game Of Thrones. Cunningham interprète un homme assez particulier qu’on peut appeler le diable ou la grande faucheuse. Sous son apparence humaine, il vient chercher les âmes des personnes qui ont commis des pêchés graves. Il va se retrouver dans un petit village irlandais où, visiblement, tout ne tourne pas rond. C’est un bon premier film et un bon film fantastique. Le travail de la mise en scène, de la photographie et du montage est très bon. Le ton du film est assez sérieux mais, le film est tellement de bonne facture que ça fonctionne très bien comme ça. Le film démarre avec une introduction très clipesque mais qui plonge d’emblée le spectateur dans une atmosphère oppressante. Les éléments fantastiques sont bien amenés et l’ensemble fonctionne plutôt bien. Il y a parfois quelques ratages au niveau de la photographie mais, dans l’ensemble, c’est vraiment un film fantastique de bonne qualité.

 

Extrait de Let Us Prey de Brian O'Malley (2014)
Extrait de Let Us Prey de Brian O’Malley (2014)

 

Ensuite, place à 2 interviews. La première avait lieu avec Vincent Lannoo, membre du jury thriller lors de ce 32e BIFFF et réalisateur des Âmes de Papier et de Au Nom Du Fils (sortie française le 7 mai). L’interview était essentiellement centrée sur Au Nom Du Fils justement. Lors de la sortie du film, on vous proposera une série d’interviews avec Vincent Lannoo mais aussi Philippe Nahon et Astrid Whettnall, l’actrice principale du film.

 

Seconde interview et pas des moindres, celle avec Liam Cunningham. En tant que grand fan de Game Of Thrones, impossible de ne pas cacher l’excitation d’interviewer l’acteur irlandais qui, qui plus est, a une très belle carrière derrière lui. Vous pourrez, dès que possible, retrouver cette interview en plusieurs capsules sur notre site.

 

Liam Cunningham pendant notre interview
Liam Cunningham pendant notre interview

 

Enfin, dernier film du jour, Les Socrcières de Zugarramurdi de Alex de la Iglesia. Le film, déjà sorti en France, était certainement un des plus attendus par les festivaliers du BIFFF. Ce film regroupe tout ce qu’on aime chez de la Iglesia : de l’humour, noir principalement, de la violence et des femmes. Bref, une vraie réussite qui prouve, si besoin était encore, qu’Alex de la Iglesia est un grand dans le cinéma fantastique. Le public était on ne peut plus réactif, comme à son habitude, et n’a pas failli à sa réputation. Les Sorcières de Zugarramurdi est incontestablement un film à voir, un passe un très bon moment devant ce film bien barré du réalisateur ibérique.

 

Extrait de Les Sorcières de Zugarramurdi de Alex de la Iglesia (2014)
Extrait de Les Sorcières de Zugarramurdi de Alex de la Iglesia (2014)