BIFFF 2016, Festivals

BIFFF 2016 : Carnet de Bruxelles Jour 2

Cuvée des Trolls clap deuxième

pins.indd

En ce deuxième jour complet de festival, le programme s’annonçait encore une fois chargé. 4 films étaient prévus mais, les circonstances ont fait qu’on n’en a vu que 2. En début de journée, c’est The Survivalist qui devait ouvrir le bal mais, les travaux et les facilités de parking de la ville de Bruxelles auront eu raison. Pas de bol, c’est loupé pour ce film post-apocalyptique contemplatif à la bonne  réputation. Ce sera peut-être en rattrapage plus tard dans la semaine.

Extrait de The Survivalist de Stephen Fingleton (2015)
Extrait de The Survivalist de Stephen Fingleton (2015)

Quelques bières plus tard, il était temps de découvrir The Wave, film norvégien qui représentait son pays aux derniers Oscars. C’est un film catastrophe rondement mené avec des effets spéciaux très réussis. Il se hisse sans peine à la hauteur des classiques hollywoodiens du genre et ce avec évidemment beaucoup moins de budget. Petit point négatif, le film ne peut éviter des facilités scénaristiques et de tomber un peu dans le pathos mais, cela fait partie du genre donc on ne s’en plaint pas trop. Ce fut donc une agréable surprise, la journée (il était quand même déjà 20h30 quand le film s’est terminé) démarrait sur un bon pied.

Avant d’enchaîner avec le film suivant, on apprend que Gaumont a menacé le distributeur belge du film Les Visiteurs 3, censé être projeté en avant-première au festival le lendemain (aujourd’hui donc), si la vision avait lieu. Rétropédalage difficilement compréhensible quand on sait les mois de tractations qui ont précédé la confirmation de la présence du film au programme du festival. Cette décision de dernière minute ne ternira qu’un peu plus l’image de Gaumont, un producteur qui fait décidément de mauvais choix. Il est évident que cette avant-première aurait été un test fabuleux. L’ambiance du festival n’est plus à faire et la séance aurait certainement été un succès, peu importe la qualité du film. Avec cette affaire, Gaumont donne l’impression de cacher le film. Plus d’avants-première, pas de vision de presse, ni en France ni en Belgique si ce n’est pour quelques médias partenaires qui avaient acceptés au préalable de réaliser des interviews. Bref, décision dommage et, précisons-le encore, Paradiso, distributeur belge du film, et le BIFFF ne sont aucunement responsables. Chapeau au festival qui a d’ailleurs su rebondir et qui proposera à la place Gods of Egypt (dont nous vous parlions ici).

Extrait de The Similars de Isaac Ezban (2015)
Extrait de The Similars de Isaac Ezban (2015)

Le film suivant était The Similars (ou Los Parecidos en version originale), de notre ami réalisateur mexicain Isaac Ezban. Il était venu présenter l’année dernière son premier long-métrage The Incident ainsi que Mexico Barbaro, film à sketch auquel il avait participé (son segment était d’ailleurs le meilleur du film). Le film, acclamé par des sites comme Variety, Twitch, Taste of Cinema et par des réalisateurs comme Joe Dante (rien que ça), lorgne joliment du côté de La Quatrième Dimension (The Twilight Zone). Il propose quelque chose d’absurde et barré avec une esthétique prononcée qui plonge le spectateur directement dans la bonne période. C’est une excellente surprise, dommage que la fin trop bavarde vienne appuyer ce que le spectateur avait normalement compris un peu plus tôt.

Malheureusement, la Cuvée des Trolls et un début de migraine (ces éléments seraient-ils liés, nul ne saurait le dire) ont eu raison de nous et nous ont empêché de voir la première internationale de 31, le dernier film de Rob Zombie. Au vu des retours, aucun regret à signaler. Comme quoi, ça a parfois du bon de louper des films…

Extrait de 31 de Rob Zombie (Prochainement)
Extrait de 31 de Rob Zombie (Prochainement)