Action, Comédie, Critiques de films, Drame

Critique : Barry Seal – American Traffic de Doug Liman

Made in America

L’histoire vraie de Barry Seal, un pilote arnaqueur recruté de manière inattendue par la CIA afin de mener à bien l’une des plus grosses opérations secrètes de l’histoire des Etats-Unis.

Pour continuer sur sa lancée des films d’action, Tom Cruise poursuit sa collaboration avec Doug Liman, collaboration entamée sur Edge of Tomorrow il y a quelques années. Cette fois-ci, les deux compères s’intéressent au trafic de drogue et autres entre les Etats-Unis et plusieurs pays latinos. Du bon film d’action comme Cruise les aime depuis quelques années déjà. Un projet complètement à sa portée et qui lui permet, outre d’avoir quelques scènes musclées, de bosser l’aspect comédie plus que dans d’autres films. C’est dans ce genre de projets dans lesquels il n’hésite pas à se rendre ridicule. En tout cas, après le très dispensable La Momie, pour rester gentil, Cruise remonte la pente.

On sait bien qu’avec Tom Cruise, tout le film tourne autour de lui. Il a le premier rôle et est de quasiment tous les plans. Les seconds rôles sont bien ce qu’ils sont, des seconds rôles. Ici, Cruise incarne Barry Seal, un ancien pilote de ligne recruté par la CIA pour effectuer des missions furtives entre les Etats-Unis et diverses républiques latines dans lesquelles les Etats-Unis ont des intérêts. Comme il y a un certain nombre de risques, Seal ne va pas hésiter à allier travail et plaisir, de sorte à améliorer son quotidien et celui de sa famille. Mais quand sa route va croiser celle du trafiquant de drogue le plus connu de la planète, Pablo Escobar, les choses vont se compliquer légèrement.

Ce qui rend cette histoire intéressante, ce sont principalement les divers enjeux géopolitiques. Les intérêts des américains vont évoluer avec le temps et ce en fonction de l’évolution de la situation politique dans chacun des pays qui les intéresse. Dès lors, les missions que la CIA va donner à Seal vont évoluer tout autant. C’est cela, ainsi que les qualités de pilote de Seal qui vont l’amener à se mettre dans des situations improbables et dangereuses mais qui vont également lui permettre de s’en sortir. Le film n’est pas avare en rebondissements, si bien que tout cela semble complètement impossible alors que c’est pourtant la vrai histoire de cet homme à la vie hors-norme.

Bien sûr, là où il ne fallait pas se planter, c’était dans la gestion des relations entre les différentes parties. Il y a Barry Seal bien entendu, sa femme et sa famille, la CIA et, plus particulièrement, son responsable direct, Escobar et les autres barons de la drogue, Noriega, des rebelles, Noriega et d’autres acteurs encore. Bref, il y a du monde et les différentes relations sont régies par les évolutions des enjeux géopolitiques mentionnés plus haut. Tout cela est très réussi et rythme parfaitement le film.

Le film est rythmé par une balance optimale entre les scènes de dialogues, l’action et l’humour. Tom Cruise n’est pas le dernier prêt à se rendre ridicule, en témoigne, entre autres, son rôle dans Tonnerre sous les topiques. Ici, dans plusieurs situations, il se retrouve à nouveau dans des postures difficiles, très propices à l’humour. Entre les partenaires de travail, le boulet de beau-frère, la CIA et le reste, les occasions d’insuffler un peu d’humour ne manquent pas.

Mais le film ne pourrait être le même sans ses comédiens, Tom Cruise en tête évidemment. Comme d’habitude, il maîtrise tous les aspects de son personnage, tant sur le plan du jeu pur que du côté comique et du côté de l’action. Le rôle de son responsable à la CIA est tenu par l’excellent Domhnall Gleeson qui, décidément, ne fait que confirmer tout le bien que l’on pense de lui depuis pas mal de temps déjà. A noter également la présence de Caleb Landry Jones dans le rôle du beau-frère boulet, qui ne fait que connerie sur connerie. On le voit relativement peu sur le grand écran mais, ses prochains mois seront mémorables avec la sortie de The Florida Project, une des surprises cannoises mais aussi Three Billboards Outside Ebbing, Missouri qui vient de remporter le prix du meilleur scénario à Venise. Avec aussi quelques épisodes de la dernière saison de Twin Peaks, autant dire que la suite de sa carrière s’annonce belle. Le reste du casting, composé entre autres de Sarah Wright, Jesse Plemons, Benito Martinez, Alejandro Edda ou encore Lola Kirke est tout aussi à la hauteur de la tâche.

Barry Seal – American Traffic est un excellent film de divertissement. Action, humour, situations rocambolesques, personnages attachants et comédiens au top de leur forme sont quelques uns des éléments qui en font une réussite. C’est un film qui plaira à un large public vu ses différents éléments. Fans de Tom Cruise ou non, allez-y sans craintes.