Action, Critiques de films, Fantastique, Science-fiction

Critique : Batman V Superman – L’Aube de la Justice de Zack Snyder

La déroute des Titans ?

Parce qu’il redoute les excès d’un superhéros omnipotent, le puissant justicier masqué de Gotham City défie le sauveur bien-aimé de Metropolis, sous les yeux des spectateurs indécis. Tandis qu’ils s’affrontent, un nouveau danger fait planer une menace sans précédent sur l’ensemble de l’humanité.

Batman Contre Superman. Les deux super-héros les plus populaires enfin réunis à l’écran pour ce qui devait être le combat du siècle. Pour son deuxième film sur l’univers partagé de DC Comics au cinéma, après Man of Steel, Zack Snyder rempile et nous livre un film hybride. D’un coté, ses ambitions monstrueuses sur une idéologie humaine dans un monde de super-héros, et de l’autre, un teaser immense de la Justice League pour rappeler lourdement ce qui arrive après, dans l’unique but de rattraper le concurrent Marvel. Car c’est ici que réside le plus gros défaut du film. Le lièvre et la tortue. A vouloir aller trop vite, Warner est peut-être en train de se planter malgré la bonne volonté de Zack Snyder.

Snyder démarre son film comme il l’avait fait avec Watchmen – Les Gardiens, c’est-à-dire sur une séquence de flashblack sur la vie de Bruce Wayne. Oui, nous assistons a nouveau à l’assassinat de ses parents, mais cela est un passage obligé pour introduire le personnage. Et même si la séquence ressemble beaucoup trop à celle de Batman Begins, le talent de Snyder et l’aspect visuel à la Sucker Punch rend cette séquence assez belle, même si on a l’impression de voir une certaine censure pour le cinéma. Le film enchaîne ensuite avec le point de vue de Bruce Wayne lors de la séquence de la bataille de Métropolis de Man Of Steel. Une séquence sublime initiatrice de la haine de Bruce Wayne envers Superman.

 Le film va en dérouter plus d’un, et les fans de comics seront extrêmement déçus. Si vous êtes là pour voir de la castagne, de l’action et des effets spéciaux, passez votre chemin. Snyder décide de rendre son oeuvre mature et d’une grande complexité, aux antipodes de ce qu’on a l’habitude de voir dans les films de genre. Il est même difficile, après un premier visionnage, d’en saisir toute les subtilités. Entre le questionnement sur l’être humain, la présence d’un être supérieur et un système politique qui dirige la société, Snyder ne fait pas un film pour les enfants et les ados. Un questionnement revient par ailleurs tout au long du film : l’Homme est-il bon ?

Extrait de Batman V Superman

Pour ceux qui s’attendent à voir Batman affronter Superman, vous allez être déçus, car si l’affrontement a bien lieu, il ne l’est pas comme vous le pensiez. En effet, l’affrontement se fait sur la vision des super-héros que se sont forgés les deux hommes. C’est une opposition de deux idées différentes du monde, et la montée en puissance est rondement menée pendant une heure et demie. Le film prend son temps pour installer son récit et les non habitués et les plus jeunes auront du mal à comprendre l’ampleur et la dramaturgie du film.

On suit donc deux histoires différentes qui se rejoignent en une seule. D’un coté celle de Bruce Wayne/Batman, vingt ans d’activités en tant que super-héros de Gotham, aidé par un Alfred de qualité, aux répliques drôles et toujours bien utile. On regrette de ne pas en savoir plus sur son monde et son passé mais on a déjà hâte de découvrir ça tant le Batman de Ben Affleck en impose et nous intéresse comme rarement. Redéfinir l’un des héros les plus souvent adaptés au cinéma n’était pas chose aisée, mais Snyder nous offre peut-être la version du personnage qui traitera au mieux le justicier.

De l’autre côté, nous avons Superman/Clark Kent. Il divise le monde par ses actions passées et le potentiel danger qu’il peut représenter. Jeune super-héros certes, mais aidé par la femme qu’il aime, Lois Lane. Il a espoir en l’humain, même si le doute va s’installer petit-à-petit en lui. Puis la vengeance de certaines personnes vont le mettre dos au mur.

Extrait de Batman V Superman

Malheureusement, Batman v Superman n’est pas réussi sur tous les points. Si l’introduction de Wonder Woman est réussie, notamment grâce à la séquence de la soirée de Lex Luthor, magnifiée par des dialogues et une mise en place du puzzle parfaitement maîtrisés. On regrette de voir un Jesse Eissenberg en roue libre, incarner un Lex Luthor façon gamin capricieux. Même si ses actes sont forts, l’interprétation et l’écriture du rôle déçoivent.

Mais vient le vrai problème de Batman v Superman. Au-delà de son titre assez mensongé, sauf pour son sous-titre L’Aube de la Justice, qui amène à dire qu’il s’agit d’arriver à la Justice League, c’est plutôt justement ce teasing lourd et pompeux qui tend à agacer. L’intrigue du film se retrouve coupée à deux reprises pour nous offrir deux scènes post-générique en plein milieu du film. Maladroit et inutile, mais un passage peut être aussi forcé pour rappeler que nous sommes dans un univers partagé.

Autre souci, le fameux affrontement entre les deux héros. Le combat est décevant. Il ne dure que cinq minutes et il est de faible qualité. Dommage d’avoir une montée en puissance de grande ampleur pour accoucher d’un combat assez médiocre. Malgré tout, le combat final face à Doomsday est assez spectaculaire, malgré un look de troll sorti directement du Seigneur des Anneaux pour le fameux ennemi de Superman ainsi que sa durée de presque une heure, ravira les plus adeptes de ce genre et notamment les fans des films Marvel qui retrouveront un cahier des charges qu’ils connaissent. Un combat final tout de même moins bien que celui de Man Of Steel.

Extrait de Batman V Superman

Le manque de surprise se fait pourtant bien ressentir tout le film. Warner ayant raté totalement la promotion du film en nous donnant beaucoup trop d’infos sur le film. Wonder Woman pourtant absolument géniale n’a pratiquement aucune scène inédite par rapport aux bandes-annonces. On notera tout de même un thème réussi pour le personnage grâce à Hans Zimmer qui a plutôt fait un boulot remarquable. On regrette aussi une Lois Lane  qui apparaît beaucoup trop souvent sous des airs de jeune demoiselle en détresse.

Batman v Superman – L’Aube de la Justice n’est pas le film attendu. Le fameux choc des titans n’a pas vraiment lieu. Mais l’ambition folle de Snyder de faire d’un film de super-héros, un drame humain est une idée incroyable. Cela ne réussit pas toujours et couper l’intrigue riche et complexe du film pour introduire la Justice League et l’univers est maladroit. Le film pourra paraître long et ennuyeux aux habitués des films Marvel car nous sommes ici dans un registre bien différent. Moins grand public, plus mature et plus complexe. Zack Snyder nous livre un film d’une ampleur assez rare et cela nous ravit malgré les grosses ficelles et les défauts. Puis honnêtement, voir la Trinité réunie à l’écran, c’est assez jouissif.

Ilan Arfi