Non classé

Critique : Clochette et le Secret des Fées, de Peggy Holmes

Peggy Holmes, réalisatrice du film d’animation Le Secret de la Petite Sirène (2008), revient quatre ans après avec Clochette et le Secret des Fées, dans nos salles dès le 10 octobre.

 

Affiche du film Clochette et le Secret des Fées, de Peggy Holmes
Affiche du film Clochette et le Secret des Fées, de Peggy Holmes

 

 

Il existe au-delà de la Vallée des Fées un royaume où l’hiver est roi : la Forêt Blanche. Bien qu’il soit interdit d’y pénétrer, l’intrépide Clochette décide de s’y aventurer, mais un étrange phénomène se produit dès qu’elle en passe la frontière : ses ailes se mettent à scintiller de mille feux. En cherchant à en connaître les raisons, elle fait la connaissance d’une mystérieuse fée des glaces qui lui ressemble étrangement. Cette rencontre va non seulement bouleverser sa vie, mais également ébranler les certitudes de tout son groupe d’amies et des habitants de la Vallée des Fées…

 

Tout le monde connaît la Fée Clochette, la toute première fois que nous l’avons rencontrée c’était dans Peter Pan, le classique de J.M Barrie. On fait la connaissance d’une jeune fée avec du caractère qui a fasciné le cinéma dans le temps. Or dans ce spinoff, Clochette est une fée adorable, attachante et est pleine de vie. Et pour ne pas changer des autres épisodes de cette saga pour enfants, c’est la chanteuse Lorie qui double le personnage – et pousse la chansonnette. C’est aux côtés d’Amel Bent (Cristal) qu’elle fait vivre son personnage.

 

Extrait du film Clochette et le Secret des Fées (2012)
Extrait du film Clochette et le Secret des Fées (2012)

 

Clochette et le Secret des Fées poursuit la saga des Fées entamée avec La Fée Clochette, Clochette et la Pierre de Lune, Clochette et l’Expédition Féérique et le moyen-métrage Clochette et le Tournoi des Fées. Mais ce qui est spécial dans cette saga c’est que chaque film peut être vu indépendamment des autres. Le « seul » lien que l’on pourrait trouver entre chaque épisode est le fait qu’ils ont tous un rapport avec les saisons (printemps, été, automne, hiver). Et pour celui-ci, le thème est donc l’hiver.

 

Extrait du film Clochette et le Secret des Fées (2012)
Extrait du film Clochette et le Secret des Fées (2012)

 

Une nouveauté pour ce nouvel opus, le Disney Digital 3D qui donne une notion encore plus féérique que dans les précédents épisodes. Nous avons ainsi la sensation de voler aux côtés de Clochette et Cristal, et que chaque scène est plus chargée en émotions. A l’instar du duo vedette à l’écran, le film repose sur la notion de grande collaboration, laquelle a permis de faire une création originale, par exemple la coiffure extravagante de Cristal qui a été créée par Ken Paves (son nom ne vous dit peut-être rien, mais c’est l’un des coiffeurs les plus talentueux d’Hollywood), c’est aussi lui qui a aidé l’équipe d’animation pour les premiers dessins 2D, surtout en ce qui concernait les expressions du visage de Cristal. Derrière chaque personnage correspond son créateur, on peut dire que Cristal est « la création » de Ken Paves.  En ce qui concerne la réalisation 3D, c’est tout simplement Vladimir Sierra un ancien de l’industrie aéronautique, qui a notamment créé des visualisations scientifiques 3D pour des télescopes spatiaux (c’est peut-être pour cela que la 3D a un bon effet sur les spectateurs). Pour finir dans cette collaboration, il faut bien sûr aborder la musique. Au-delà des titres chantés par Lorie (oui, elle chance), la BO à été créée par Joel McNeely, un compositeur qui écrit de nombreuses musiques pour les productions Disney. Il est l’auteur de toutes les musiques de Clochette et ses amies depuis le début de la saga.

 

L’avis : Un film d’animation qui convient à toute tranche d’âge, et qui fait passer un message écolo, mais de façon pédagogique et qui passe comme une lettre à la poste. Il n’y a pas d’abus dans la façon de faire passer ce message, les enfants pensent simplement à la survie des fées et de l’arbre magique. Alors que les adultes verront les côtés plus  « techniques » de l’écologie et des risques que cela peut engendrer. Un bon consensus ?