Biopic, Comédie, Critiques de films, Drame, Histoire

Critique : Confident Royal de Stephen Frears

Une drôle d’amitié

 

La queen Victoria s’ennuie ferme, de déjeuners interminables en rencontres superficielles. Le protocole la pèse. Deux indiens lui sont envoyés pour présenter un sorte de pièce sensé montré la « très bonne relation » entre colonisé et colonisateur. Elle va s’enticher de l’un des deux indiens qui deviendra très vite son confident. Une très belle relation entre les deux va alors commencé.

Confident Royal est la seconde interprétation de la reine Victoria par Judi Dench, cette fois-ci face à Stephen Frears. Elle l’avait déjà auparavant interprété pour La dame de Windsor (John Madden). Elle était donc l’actrice parfaite pour interpréter cette forte figure de l’histoire britannique, à la fois autoritaire et originale. Le film tient d’ailleurs principalement grâce à son casting. Judi Dench est une actrice, shakespearienne d’origine, qui a sur s’imposer dans de nombreux domaines – même hyper mainstream avec son rôle de M dans James Bond. Face à elle on trouve Ali Fazal pour interpréter Abdul, le charismatique indien qui saura l’intriguer. Bien qu’inconnu dans le monde occidental il a pourtant une certaine carrière à Bollywood. La relation entre acteur fait donc écho à celles des personnages ce qui est assez intéressant, et ce ressent finalement dans le film.

Leur relation qui oscille entre amour platonique et amitié est donc très crédible et très attachante. Elle est même le sujet principal du film. Ce qui peut aussi être vu comme un défaut car elle ne laisse que très peu de place aux personnages secondaires qui sont très vite catégorisé et peu nuancé, donnant au film une vision très manichéenne de cette histoire. La relation des deux personnages principaux semble être hyper vertueuse et toutes les personnes les entourant semblent vouloir les séparer. Ce manque de nuance a également une autre retombée : la situation géopolitique de l’époque est donc assez peu mise en avant. La seule critique de l’époque est faite par l’humour, qui est – soit dit en passant – assez réussi.

Stephen Frears réussi à incorporer des éléments d’humour que l’on pourrait considérer « typically british » qui sont à la fois pince sans rire et légèrement cynique. L’un des leitmotiv de cet humour est la forte personnalité de la reine qui est souvent en décalage avec le protocole, que ce soit lorsqu’elle mange à toute vitesse des repas officiels obligeant ses convives à suivre sa cadence, ou alors lorsqu’elle impose des « high-tea » dehors en plein milieu d’une après-midi pluvieuse à son entourage. Sa force de caractère et son originalité sont souvent mis en avant pour moquer les conventions trop strictes de la royauté. Un autre personnage est également un motif d’humour assez récurrent : le compatriote d’Abdul, Mohammed (Adeel Akhtar) qui n’a aucune envie d’être en Angleterre et qui est contraint de rester. Il est le ressort qui permet une petit critique de l’Empire Britannique.

Confident Royal est un film qui se laisse plutôt bien regarder grâce à ses jeux d’acteurs parfaits, son humour très présent et son histoire tout à fait prenante. On pourrait juste regretter une vision un peu manichéenne de la situation – qui fait par exemple de Bertie un être relativement détestable alors que sa situation n’était pas très simple. De plus, il aurait été intéressant d’avoir une plus vaste critique de la géopolitique de l’époque. Mais cela n’était peut-être pas forcément le but premier, alors n’allez pas bouder votre plaisir et aller le voir quand même.