A l'affiche, Critiques de films, Grid, Sorties France

Critique : Le crime de l’Orient Express de Kenneth Branagh

Snowpiercer

Le luxe et le calme d’un voyage en Orient Express est soudainement bouleversé par un meurtre. Les 13 passagers sont tous suspects et le fameux détective Hercule Poirot se lance dans une course contre la montre pour identifier l’assassin, avant qu’il ne frappe à nouveau. D’après le célèbre roman ‘Le Crime de l’Orient Express’ d’Agatha Christie.

Après Alfred Molina, Albert Finney, Peter Ustinov et David Suchet, c’est au tour de Kenneth Branagh d’endosser le rôle du célèbre détective belge Hercule Poirot. Alors que la dernière adaptation du Crime de l’Orient Express ne date que de 2010 (téléfilm avec D. Suchet), il est légitime de se demander si l’exercice est nécessaire. Surtout si Kenneth et compagnie ont décidé de rester fidèle au bouquin d’Agatha Christie. Années 20, grand luxe, petits gâteaux et grosses moustaches, tout y est !

La seule liberté possible dans cette narration confinée est la réalisation. Du coup, Kenneth Branagh profite de chaque occasion pour varier et dynamiser la mise en scène. Plutôt que de rester enfermé avec les suspects, le réalisateur nous emmène au dessus, en dessous et à côté du train par des mouvements de caméra aériens et une utilisation abondante d’effets spéciaux (mis à part le train, tout est digital). Si ces artifices fonctionnent dans l’ensemble, les décors numériques sont un brin décevants.

Kenneth Branagh réussi son interprétation d’Hercule Poirot. Même si ça moustache surfaite titille légèrement nos rétines dans les premières scènes, l’acteur-réalisateur intègre tous les traits de caractère du personnage dans sa performance. Et, que les fans du roman soient rassurés, Hercule Poirot n’est pas devenu un super-héros (ouf). Le reste de l’excellent casting s’amuse en interprétant les suspects typiques du roman mais n’apparaissent que trop peu à l’écran. Mention spéciale pour Josh Gad qui, malgré son temps limité, parvient à transmettre les quelques particularités de son personnage.

Le Crime de l’Orient Express est une interprétation fidèle avec quelques artifices qui modernisent l’oeuvre d’Agathe Christie sans la dénaturer.1 Si voir un tel casting s’adonner à cette célèbre partie de Cluedo est un véritable plaisir pour les yeux, le film ne représente que très peu d’intérêt pour ceux qui en connaissent déjà la fin.