Non classé

Critique : L’ogre de la Taïga – Contes et Merveilles de Russie

Partez en salles obscures à la découverte de quatre contes slaves à savourer avec vos enfants dès l’âge de 4 ans.

 

L'orgne de la Taïga - Contes et merveilles de Russie
L’ogre de la Taïga – Contes et merveilles de Russie

 

 

Deux mois après La Balade de Babouchka, quatre nouveaux courts-métrages slaves nous invitent au voyage et s’apprêtent à divertir nos petites têtes blondes. Les histoires de La Montagne des Joyaux. Des petites introductions qui nous permettent de découvrir la Russie en quelques mots. Le chat et la renarde, La petite Khavroshka, Les trois chasseurs et  Gare aux loups !, quatre histoires qui possèdent les parfaits ingrédients pour obtenir un conte réussi.Une histoire qui se termine toujours par une morale enveloppant des personnages qui sont pour la plupart, des animaux. Dans cette belle animation dessinée à l’ancienne circulent des histoires russes avec un folklore certain, comme la musique et une bande originale bien de chez eux (toujours de la musique instrumentale). Il y a aussi une bonne dose d’aspects sombres, des histoires qui pourraient faire peur quand on a 4 ans. En ce qui concerne les dessins, on a l’impression d’être assis en rond au sol face au conteur et son livre, rappelant d’étranges souvenirs de jeunesse. Et si l’on fait bien attention, on pourra remarquer que les contes russes ressemblent étrangement aux contes que l’on connaît. Comme par exemple La petite Khavroshka qui conserve beaucoup de similitudes avec le fameux Cendrillon. Mais pour le reste je vous laisse en juger par vous-mêmes afin de faire travailler votre imagination pour ne rien dévoiler des aspect délicieux de ces histoires… C’est le but des Contes, non ?

 

La petite Khavroshka
La petite Khavroshka

 

 

Les trois chasseurs
Les trois chasseurs

 

Le chat et la renarde
Le chat et la renarde