Focus, Focus pays

Focus Japon : Paprika de Satoshi Kon (2006)

Bienvenue au pays des rêves

Affiche de Paprika
Affiche de Paprika

Quand on dit anime japonais, les gens pensent directement à Hayao Miyazaki, Isao Takahata ou Mamoru Hosoda. Mais il n’y a pas qu’eux et, l’un des réalisateurs moins connus et pourtant l’un des meilleurs s’appelle Satoshi Kon. Décédé il y a quelques années, Satoshi Kon a réalisé des films d’animation pour adultes d’une qualité incroyable. Parmi ceux-ci, il y a Paprika, un film tournant autour de la thématique des rêves et rappelant volontiers un certain Inception. Certains disent que Chris Nolan s’est inspiré du film pour créer le sien, d’autres disent que non. La vérité ne sera sans doute pas connue avant un bout de temps mais, les ressemblances sont toutefois nombreuses et faciles à repérer. Ce qui est certain, c’est la grande qualité de cet animé.

L’histoire de Paprika tourne autour du vol de machines permettant d’entrer dans les rêves des gens. Construites à la base pour un usage médical de psychothérapie, elles seront utilisées par les voleurs pour manipuler et contrôler les gens. On n’est pas loin de l’inception n’est-ce pas ? Pourtant, Paprika est de 4 ans l’ainé du succès de Nolan.

Qu’on ne s’y trompe pas, Paprika n’est pas un film que l’on peut regarder en faisant le repassage. C’est une œuvre éminemment singulière devant laquelle il faut être concentré. Cela fourmille d’idées plus brillantes les unes que les autres, un vrai régal. L’intelligence qui émane du scénario est tout bonnement bluffante et la course-poursuite dans les dédales de l’esprit passionnante. La construction du récit et de l’univers est maitrisée, virtuose et ne peut que satisfaire les spectateurs avides de réflexion profonde et d’onirisme.

Extrait de Paprika
Extrait de Paprika

L’animation de Kon est superbe comme d’habitude. Elle est très classique, dans la pure lignée de la tradition d’animation japonaise. Jolies couleurs, beaux traits, expressions du visage typiques, tout est là. L’univers onirique créé par Satoshi Kon est extrêmement riche et est un terrain de jeun énorme pour les animateurs. Les décors sont variés, les personnages et objets présents dans les rêves sont nombreux et d’une excentricité telle qu’on ne sait presque plus où donner de la tête. A chaque plan, il y a quelque chose d’intéressant à voir mais, les plans plus traditionnels ne sont pas laissés sur le côté pour autant.

Paprika est une véritable réussite qui prouve une fois encore que l’animation n’est pas un genre uniquement destiné aux enfants. Les adultes les plus aguerris y trouveront largement leur compte s’ils se laissent tenter par cette expérience troublante. Ceux qui ne connaissent pas ce film mais qui adorent Inception devraient se précipiter pour voir ce métrage d’animation troublant, improbable mais terriblement efficace. Un classique du genre !