Interviews

Justin Timberlake : « Avec Time Out, j’ai reconsidéré le temps »

A l’affiche du nouveau film d’anticipation d’Andrew Niccol, Time Out, les deux acteurs principaux Justin Timberlake et Amanda Seyfried se sont prêtés au jeu des questions de journalistes happy few. Florilège du meilleur de cette rencontre.

Time Out, de Andrew Niccol
Time Out, de Andrew Niccol

La notion de temps

Amanda Seyfried : Je pense que c’est le luxe suprême pour l’homme, la seule chose qu’on ne peut pas rattraper, qui est inévitable. Grâce au film, j’utilise le temps d’une meilleure façon, j’ai une autre vision de ce qu’il est.

Justin Timberlake : Faire comme un film comme celui-ci, c’est confirmer l’image que l’on a du temps. C’est voir sa vie défiler seconde par seconde. Cela nous a donné l’occasion de reconsidérer le temps et son pouvoir.

S’arrête de vivre à 25 ans

Justin Timberlake : Comme on dit, avec le temps vient la sagesse. C’est peut-être le bon âge pour commencer à faire l’expérience de la sagesse. En tout cas, c’est franchement sympa comme idée.

La solution à la crise financière : être des Robin des Bois ?

Justin Timberlake : Pourquoi pas après tout. D’ailleurs, on a le projet de braquer un maximum de banques quand on va revenir aux États-Unis.

Amanda Seyfried : Ce film nous fait réfléchir sur notre condition, mais aussi la relation que l’on a avec l’autre, même celui qu’on ne connaît pas. Je crois que ce qui se passe actuellement est dans le film d’une certaine façon.

Justin Timberlake : Quand on m’a proposé le rôle et que je regarde la situation actuelle, je me dis qu’Andrew Niccol a fait quelque chose qui relève du visionnaire. Regardez aujourd’hui les Indignés à travers le monde. Ils peuvent aussi se reconnaître dans le film et ce personnage atypique qui se soulève d’un coup comme la classe dirigeante. Niccol a été très intelligent en écrivant cela il y a quelques années

Les retrouvailles après Alpha Dog.

Amanda Seyfried : C’est très différent, et surtout de nouveau, parce qu’on se retrouve ici pour des plus grands rôles. D’ailleurs Justin, tu te souviens de moi dans Alpha Dog ?

Justin Timberlake : (rires) Il y avait tellement de gens pour si peu de temps de tournage. Avec Time Out, on a pris du bon temps à jouer et à se connaître, et plus de temps pour travailler. Justement tiens !

De The Social Network à Time Out

Justin Timberlake : J’ai toujours voulu faire des choses différentes, si les projets me tentaient. Ici, ce sont deux projets pour deux envies. Et deux belles histoires aussi. Ce sont également deux films généreux.

Les talents d’Amanda.

Amanda Seyfried : (rires) Pour dire la vérité, je courrais avec des moyens talons, spécialement conçus pour la cascade. Courir avec des hauts était vraiment trop dangereux. C’était tout de même très fatiguant, car j’ai bien couru avec des talons. Mais comme vous le voyez, je vais bien.

Qu’est-ce qui est source d’inspiration au cinéma ? Y compris le français.

Amanda Seyfried : (long silence)… Il y a tellement de choses. J’ai une préférence pour Jeux d’Enfants, qui est un très beau film, très esthétique. Une histoire d’amour formidable.

Justin Timberlake : C’est assez large pour moi. Citizen Kane, E.T… Il y a tellement de choses différentes dans le cinéma, et c’est ce qui en fait sa beauté. C’est une sorte d’échappatoire de s’imprégner d’un personnage quant on regarde un film, une super sensation.