On reeeeefait la carrière de, Uncategorized

On reeeeefait la carrière de : Michael Shannon

Pour la première de cette nouvelle rubrique hebdomadaire, c’est le talentueux et encore assez méconnu Michael Shannon que nous accueillons, à l’occasion de sa prestation hallucinée dans Take Shelter. Le but : découper sa carrière en quelques rôles, et voir la progression de l’artiste.

 

 

World Trade Center, d’Oliver Stone (2005)

 

Voici un film à l’image du début de Michael Shannon, qui enchaîne le « supporting actor » pour des petits rôles, mais dans des grosses productions notables. Ainsi: Vanilla Sky, Pearl Harbor, 8 Mile ou encore Bad Boys II.

 

 

Bug, de William Friedkin (2007)

 

Pour le réalisateur de L’Exorciste, Michael Shannon se transforme en un vagabond excentrique. Le film se targue d’un très bon accueil critique et fait figure de référence dans la dernière décennie, question cinéma de genre.

 

 

Les Noces Rebelles, de Sam Mendes (2008)

 

Révélé dans Bug, Michael Shannon attire par sa « gueule » et ses capacités d’acteur étonnantes face à la caméra. Si bien que Sam Mendes le prend à contre-emploi dans Les Noces Rebelles (face à Leonardo DiCaprio et Kate Winslet) et lui offre une nomination à l’Oscar du meilleur second rôle. La carrière est lancée !

 

 

The Runaways, de Floria Sigismondi (2010)

 

Conscient d’être un acteur caméléon, Michael Shannon en profite pour expérimenter et même séduire. Ainsi, il retient l’attention du spectateur en délirant agent de rock stars pour The Runaways.

 

 

Take Shelter, de Jeff Nichols (2012)

 

Plutôt régulier dans ses rôles, Michael Shannon attend encore l’explosion au grand public. Il séduira probablement les spectateurs en père paranoïaque bouleversant dans Take Shelter, mais ne devrait pas (encore) prendre part à la course à l’Oscar, cette fois-ci dans un premier rôle. Ce n’est que partie remise.