On reeeeefait la carrière de

On reeeeefait la carrière de : Robert Downey Jr.

Après deux actrices françaises bien différentes que sont Karin Viard et Louise Bourgoin, retour à l’international avec un mec, un certain Robert Downey Jr, acteur dont la vie extérieure est aussi tumultueuse et inconstante que sa filmographie. Tentons de tracer un portrait du spécimen en sept films.

 

Neige sur Beverly Hills, de Marek Kanievska (1987)

 

Neige sur Beverly Hills
Neige sur Beverly Hills

 

Robert Downey Jr. débute à peine sa carrière, mais il la commence sur les chapeaux de roue. Le public le découvre en cocaïnomane, et le succès critique prend le relai. Mais voilà que l’acteur fait l’expérience du fameux dicton « quand la fiction devient réalité » et plonge dans les méandres des victimes du star-sytem… bien qu’il s’y soit vautré de son plein gré.

 

 

Chaplin, de Richard Attenborough (1993)

 

Chaplin
Chaplin

 

Après un premier passage à vide, Robert Downey Jr. est revenu sur le devant de la scène. Et avec la manière ! Après avoir tourné avec Robert Altman la même année pour Short Cuts, il est nommé à l’Oscar du meilleur acteur pour sa prestation du célèbre Charlie Chaplin.

 

 

Prémonitions, de Neil Jordan (1999)

 

Prémonitions
Prémonitions

 

 

Alors que Robert Downey Jr. galère assez clairement à tenir une carrière digne de ce nom depuis dix bonnes années, on le retrouve dans la peau de personnages peu recommandables, dans des films peu inoubliables (US Marshals, Gothika). Mais c’est en serial-killer dans Prémonitions, qu’il interpelle.

 

 

Zodiac, de David Fincher (2007)

Zodiac
Zodiac

 

Nouveau passage à vide, et nouvelle reconstruction. A l’instar de ce virage personnel, la carrière de Downey Jr. fait elle aussi un 180°. Ainsi, après avoir été le serial-killer de Prémonitions, il lui court après dans Zodiac, un thriller froid de David Fincher, déjà devenu culte.

 

 

Iron Man, de Jon Favreau (2008)

Iron Man
Iron Man

 

Robert Downey Jr. est désormais un acteur clean, sage et responsable. Le voici en pleine bourre lorsqu’il campe un super-héros sous les traits d’Iron Man. La critique le consacre encore une fois. Le renouveau…

 

 

Tonnerre sous les Tropiques, de Ben Stiller (2008)

Tonnerre sous les Tropiques
Tonnerre sous les Tropiques

 

L’acteur continue d’étonner la critique et le public. Le voici maquillé en soldat noir dans la délirante comédie de Ben Stiller. On tient bien là une rédemption inattendue.

 

 

Sherlock Holmes 1 & 2, de Guy Ritchie (2010-2012)

Sherlock Holmes
Sherlock Holmes

 

Alors que la franchise Iron Man connait un certain succès, que Robert Downey Jr. est appelé à être un des Avengers de Joss Whedon, c’est bien dans un autre personnage que l’acteur explose. On le découvre encore excentrique, plus relâché que jamais, dans la peau de Sherlock Holmes, film où il tisse une belle amitié avec Jude Law, son bras droit interprétant Watson. Elementaire mon cher Robert.

 

 

Et vous, quel film de Robert Downey Jr. vous a marqué ?