On reeeeefait la carrière de

On reeeeefait la carrière de Simon West

Vous connaissez quasiment tous ses films, vous les adorez ou les détestez. Avec la sortie de Joker, son prochain film, retour sur la carrière de Simon  » Fucking » West, un réalisateur qui ne laisse pas indifférent !

Réalisateur de séries B et de gros blockbusters ultra bourrins, Simon West a acquis une réputation à Hollywood et chacun de ses films est ainsi très attendu. De plus, dès ses débuts, le réalisateur a réussi a s’entourer de grands noms !

Extrait Les Ailes de l'enfer
Extrait Les Ailes de l’Enfer (1997)

La carrière en tant que réalisateur de Simon West démarre en 1997 avec Les Ailes de l’Enfer. Autant vous le dire tout de suite: Cela est et restera à jamais son meilleur film. A l’époque de sa sortie, le film reçoit un Razzie Award  du « pire manquement de respect à la vie humaine et aux édifices publics ». Aujourd’hui c’est un film culte adulé par tous.  De surcroît, le film possède un casting de folie: Nicolas Cage avec des cheveux long dans le rôle de Cameron Poe, personnage totalement culte, John Malkovich dans celui du bad guy Cyrus The Virus (non non ça ne s’invente pas, le génie de West est déjà présent), Steve Buscemi en pédophile, Danny Trejo en violeur… Bref, c’est un film inoubliable qu’on adore voir et revoir pour passer une soirée entre potes avec de la bière. Puis bon y a quand même cette scène dingue où John Malkovich menace Nicolas Cage en pointant son arme sur un lapin rose en peluche. Du pur génie !

Simon West a déclaré récemment qu’il aimerait bien faire une suite à son chef d’oeuvre mais qu’il souhaiterait que cela se passe dans l’espace. Autant vous dire que je suis pas sur que ce soit une très bonne idée mais bon la folie de West fait envie !

Extrait Le déshonneur d'Elizabeth Campbell
Extrait de Le Déshonneur d’Elizabeth Campbell (1999)

Deux ans après Les Ailes de l’Enfer, West revient avec Le Déshonneur d’Elizabeth Campbell. Encore une fois les critiques sont mauvaises mais, comme pour son premier film, le succès commercial est présent. Cependant il s’agit du film de Simon West que j’aime le moins. Malgré un pitch et un casting très intéressant, le film est trop sérieux et trop ambitieux. Dommage car avec un peu plus d’action et un final pas si vite expédié, il y avait vraiment moyen d’avoir un classique…

Extrait de Lara Croft: Tomb Raider
Extrait de Lara Croft: Tomb Raider (2001)

En 2001, Simon West décide d’adapter le jeu vidéo Tomb Raider. Il prend Angelina Jolie dans le rôle de l’archéologue la plus bad’ass de l’histoire. Grâce à ce film, l’actrice devient une fois pour toute mondialement connue ! Autant vous le dire, Tomb Raider n’est pas le film que je préfère de la filmo de West mais, avec le temps, le film commence a devenir de plus en plus culte et de plus en plus vus lorsqu’il passe à la télévision. Bref encore une fois Simon West réalise un gros film et obtient un énorme succès au box office. Mais c’est pourtant après ce film, alors qu’il est au sommet du BO, qu’il décide de mettre sa carrière cinématoraphique en stand-by !

Extrait de Terreur sur la ligne
Extrait de Terreur Sur La Ligne (2006)

Après cinq ans d’absence, Simon West revient avec un remake d’un film de 1979: Terreur Sur La Ligne. Changement de registre donc pour le réalisateur car il signe ici un film d’horreur, bien loin de ses premiers films d’actions de série B. Et pour la petite anecdote, sur la photo, c’est la petite fille qu’on voit au début de Jurassic Park: Le Monde Perdu, Camilla Belle. Le film met aussi en scène Katie Cassidy et Clark Gregg. Sans révolutionné le genre, West applique tous les codes et concentre toute son intrigue sur les jumps scares et le stress et autant dire que de ce côté c’est une franhe réussite ! Gros échec au BO français, le film cartonne aux USA et dans le reste du monde. Malgré cela, Simon West décide une fois de plus de prendre une pause de 5 ans…

Extrait Le flingueur
Extrait Le Flingueur (2011)

Cinq ans plus tard donc, il revient avec un remake une fois de plus. Cette fois ci, il s’attaque à un film avec Charles Bronson, Le Flingueur. Et comme une évidence, Simon West prend Jason Statham pour le rôle principal. Une évidence, car le roi de la série B ne pouvait pas ne pas faire de film avec l’acteur phare du genre. Et étonnamment, le film surprend. Bien loin des stéréotypes que pourrait suggérer justement l’ensemble, le film va un peu plus loin que la série B en n’étant pas un condensé d’action de 90 minutes. Dommage que le final du film gâche le reste mais on ne va pas bouder son plaisir. Il y a aussi Ben Foster dedans et c’est super cool ! Bon y a aussi pas mal de faux raccords mais ça rend le tout très drôle à voir ! Le film sera malheureusement un échec à tous les niveaux et ce pour la première fois de sa carrière. Pas abattu pour autant, Simon West va revenir plus fort que jamais !!

Extrait Expendables 2: Unité spéciale
Extrait de Expendables 2: Unité spéciale (2012)

On a annoncé la fin du monde pour 2012 mais Simon West en a décidé autrement. Après un premier volet poussif réalisé par Stallone, Simon West prend la direction des Expendables. Et il signe son grand retour au blockbuster d’action en livrant ce qui est le meilleur film de la trilogie et l’un de ses meilleurs films. Expendables 2 est une réussite totale. Fun, de l’action à gogo, des répliques hommages et tous les acteurs du genres sont réunis dans le plus grand festival d’action. Chuck Norris est même de la partie dans l’une des scènes les plus drôle que j’ai eu le droit de voir au cinéma. Puis le final totalement explosif et jouissif, j’en ai encore des étoiles pleins les yeux. Dommage qu’il ne soit pas revenus pour le catastrophique troisième film car Simon « Fucking » West est bel et bien le roi !

Extrait 12 heures
Extrait 12 Heures (2012)

15 ans après Les Ailes de l’Enfer, le duo Cage/West revient dans 12 Heures. Le film sera un échec critique et pourtant cela est injustifié. Les vingt premières minutes mettent en scène une scène de braquage incroyable et lance l’histoire de manière assez spectaculaire ! Nicolas Cage se tape encore un délire capillaire et Simon West profite du film pour faire un énorme clin d’oeil aux Ailes de l’Enfer. Le méchant du film est quant à lui totalement barré dans sa conception physique et moral, on se demande vraiment où West est parti chercher ce délire. 12 Heures s’avère donc être une série B d’excellente facture totalement sous estimée !

Dans quelques jours, Simon West reviendra avec Joker, sa troisième collaboration avec Jason Statham, film qui devait à l’origine être réalisé  par Brian de Palma.

Qu’on aime ses films ou pas, une chose est certaines: Simon West est une pointure et un grand nom méconnu d’Hollywood qui ne possède pas la reconnaissance qu’il mérite. Sa filmo est remplis de nanar et pas de navets car il y a bien une différence.

Je n’ai donc qu’une chose à dire: ALL HAIL SIMON « FUCKING » WEST !