Festivals, PIFFF 2014

PIFFF 2014: Bilan du Festival Fantastique

La quatrième édition du PIFFF s’est tenu du 18 au 23 novembre dernier. Retour et bilan de ce festival fantastique !

Affiche du PIFFF 2014
Affiche du PIFFF 2014

 

Le Paris Internartional Fantastic Film Festival vient de s’achever. Au programme, des films de genre en compétition, des séances cultes de vieux films, une nuit invasion et quelques avants premières. Les bienfaits de ce festival, c’est aussi la chance de pouvoir découvrir des films qui ne sortiront pour la plupart jamais au cinéma chez nous et ainsi pouvoir élargir sa culture ciné et découvrir des premiers films de réalisateurs.

Retour sur une semaine cinéma assez folle!

Tout commence le mardi 23 novembre avec une cérémonie d’ouverture présentant les différents enjeux du festival. Compétition, difficulté d’organiser un tel festival etc etc. Nous avons ensuite le droit à la projection du dernier film de Takashi Miike, The Mole Song: Undercover Agent Reiji. Adapté d’un manga japonais, le film se veut être un pur délire visuel. Si Miike n’explose pas au niveau de sa mise en scène, l’humour et le délire du film méritent le détour. Même si on regrettera la longueur (130 minutes) et une seconde partie assez ennuyeuse par rapport à la première.

Pour ma première participation à ce festival, je découvre donc un peu dans quoi je vais mettre les pieds et ce que je vais vivre cette semaine.

Extrait de The Mole Song: Undercover Agent Reiji de Takashi Miike
Extrait de The Mole Song: Undercover Agent Reiji de Takashi Miike

 

Après une ouverture sympa, place à une seconde journée où la compétition démarre enfin et plutôt de belle manière avec le film Time Lapse . Un film sur un groupe de jeunes qui découvre un appareil photo qui prend des photos du lendemain. Réussissant à être cohérent sur les voyages dans le temps, Time Lapse est un joli film de SF indépendant malgré de nombreux rebondissements sur la fin, le film réussit à surprendre. Mon petit coup de coeur du festival. Les fans de la série The Flash retrouveront d’ailleurs l’actrice qui joue Caitlyn, Danielle Panabaker.

Après ce premier film en compétition, j’ai eu la chance de découvrir Les Griffes de la nuit de Wes Craven. Je n’avais jamais vu de film avec le personnage de Freddy et le découvrir au cinéma dans une copie restaurée était une superbe expérience. Alors certes le film a vieilli mais Wes Craven réussit quelque chose de grand dans ce genre-là. Je ferais probablement une critique en séance de rattrapage sur la saga Freddy Krueger.

Place ensuite au second film en compétition, Housebound ! Une comédie horrifique néo-zélandaise très réussie mais qui ne renouvelle absolument pas le genre. Cela reste quand même très divertissant.

Et pour conclure cette première grosse journée du festival, j’assiste à l’avant-première de Night Call. Une véritable claque, clairement l’un des meilleurs films de l’année avec un Jake Gyllenhaal qui explose l’écran. Vous pouvez déjà lire notre critique du film ici .

Extrait de Night Call
Extrait de Night Call

Après cette grosse journée cinéma, je me sens obligé de me reposer et je loupe malheureusement la journée de jeudi pour cause de travail mais les films en compétition étaient selon les retours pas très bons…

Place à la journée de vendredi donc où je loupe malheureusement Alléluia mais vous pouvez retrouver notre critique du fil ici et également les interviews du réalisateur Fabrice Du Welz et de l’actrice Helena Noguerra.

J’assiste ensuite au film espagnole Shrew’s Nest produit pour Alex de la Iglesia. Une petite déception, le film tentant de faire un huis clos façon Polanski mais sans aucun rythme et déjà vu des centaines de fois.

Place ensuite au film R100, projeté dans le cadre de la séance interdite. Un film réalisé par Hitoshi Matsumoto , un long métrage totalement loufoque sur un homme qui se rend dans un club de bondage. Le film se veut être un blockbuster du nanar et il réussit cela parfaitement et se permet même de faire des choses encore jamais vues au cinéma. Un bijou du genre interdit au moins de 100 ans !

r100b4
R100

 

Samedi, place aux deux derniers films en compétition. Starry Eyes, un film indé us sur une jeune femme qui veut devenir star à Hollywood et qui est prête à tout pour réussir. En allant chercher loin, on trouvera une comparaison au film Jennifer’s Body. Un film très moyen…

Place ensuite à Spring. Véritable coup de coeur pour ma part, le film remporte la compétition et cela est amplement mérité. Malgré son rythme très lent, Spring est une belle histoire d’amour que l’on croit impossible. Difficile de trop vous en parler sons spoiler mais la victoire est mérité et ces deux réalisateurs sont très gentils en plus.

Le PIFFF passe ensuite en mode nuit avec 4 films sur les Invasions Extra-terrestres au cinéma mais je n’y assiste pas pour être en forme pour le dernier jour!

Extrait de Spring
Extrait de Spring

Dernier jour déjà donc et j’assiste en avant-première au film Prédestination avec Ethan Hawke par les réalisateurs de Daybreakers. Film sur les voyages dans le temps très bavard et aussi très complexe. Difficile de se faire un avis sans le revoir. Le film sortira directement en dvd, Blu-Ray et VOD le 1er décembre prochain.

Pour terminer ce fabuleux festival, place à la cérémonie de clôture. C’est l’heure de la remise des prix dont le palmarès sera affiché à la fin de l’article.

Et on conclut le festival avec le film Tusk de Kevin Smith, le réalisateur de Zach et Miri font un porno et du cultisssime Clerks notamment. Un film totalement inclassable dans la veine des premiers films de Robert Rodriguez. Un film qui divisera beaucoup mais de mon côté je me suis bien amusé et Justin Long m’a bien surpris. On notera la présence de l’extraordinaire Guy Lapointe dans le film ainsi que dans un petit rôle, la fille de Johnny Depp et Vanessa Paradis. Bref un film délirant qui ne sortira qu’en VOD chez nous vers le mois de mars 2015.

Extrait de Tusk de Kevin Smith
Extrait de Tusk de Kevin Smith

J’ai donc assisté à un super festival malgré une compétition très moyenne cette année mais cela permet de découvrir pleins de films et c’est toujours un plaisir.

Pour conclure, avant de vous dévoiler le palmarès, je voudrais féliciter et remercier toutes les équipes de ce festival pour leur gentillesse et leur écoute ainsi que pour tout le travail accompli.

 

Le palmarès du PIFFF 2014:

 

OEIL D’OR – Long-métrage
SPRING
Réalisé par Justin Benson et Aaron Moorhead (Etats-Unis / Italie, 2014)

OEIL D’OR – Court-métrage français

PUZZLE
Réalisé par Rémy Rondeau (France, 2014)
Un vieil homme se sent seul depuis la mort de sa femme. Pour tromper l’ennui, il se plonge dans la construction de puzzles. Un jour, sur le pas de sa porte, il trouve une boîte mystérieuse.
OEIL D’OR – Court-métrage international
THE BOY WITH A CAMERA FOR A FACE
Réalisé par Spencer Brown (Grande-Bretagne, 2013)
Madame pousse, Monsieur lui tient la main, le nouveau-né se présente bien. Soudain le visage de la sage-femme se fige de stupeur : en guise de tête, l’enfant a un appareil photo !
LE PRIX DU JURY DU MEILLEUR COURT-MÉTRAGE FRANÇAIS
Le jury courts-métrages français, composé de Céline Tran (réalisatrice, comédienne et scénariste), Antoine Blossier (réalisateur et scénariste), Kook Ewo (créateur de génériques de films), Rob (compositeur) et Bastien Vivès (auteur et dessinateur) a décidé de décerner son prix cette année à :
PUZZLE
Réalisé par Rémy Rondeau (France, 2014)
Mention spéciale du jury courts-métrages :
SHADOW
Réalisé par Lorenzo Recio (France, 2014)
Taipei. Xiao Shou est un garçon timide qui exerce le métier de montreur d’ombres. Un jour, il croise la sublime Ann dont il tombe amoureux. Mais un terrible accident va plonger le jeune homme dans un monde de ténèbres.
LES PRIX DU JURY CINÉ+ FRISSON
Le jury Ciné+ Frisson, composé de Myriam Hacène (directrice de la chaîne) et Christophe Commères (directeur adjoint) a décerné les :
PRIX SPÉCIAL CINÉ+ FRISSON – Long-métrage
ALLELUIA
Réalisé par Fabrice Du Welz (France / Belgique, 2014)
Ilan Arfi
  • C’est un veritable plaisir passez a lire ce billet, je vous remercie enormement !!!