Rétrospectives

Retrospective Steven Soderbergh : Ocean’s 13 (2007)

Les diamants sont éternels

Douce vengeance sous le ciel de Las Vegas… Danny Ocean et sa bande ne pouvaient avoir qu’un seul motif pour tenter leur braquage le plus audacieux à ce jour : sauver un des leurs. Mais la chance ne suffit pas toujours lorsque l’on veut faire sauter « The Bank »… Le cruel propriétaire de casino Willy Bank ne s’attendait pas à une telle riposte lorsqu’il trahit en envoya l’ami et mentor de Danny, Reuben Tishkoff. Mauvais, très mauvais calcul, car Danny rameute ses fidèles complices pour infliger à Bank un châtiment exemplaire le soir de l’inauguration de son nouveau casino, The Bank.

Malgré le succès mitigé du second vole, Steven Soderbergh réunit une dernière fois (à ce jour du moins) la bande de Danny Ocean pour un troisième volet. Après un second épisode différent et surprenant, il revient ici vers les bases du blockbuster classique et plus proche du premier épisode. Pourtant le manque de fraîcheur se fait clairement ressentir et l’histoire peine a passionné malgré la virtuosité de la mise en scène de son réalisateur.

Retour donc  l’ambiance casino avec un nouveau méchant interprété par Al Pacino et une histoire de vengeance pour la bande de Danny. Visuellement, Soderbergh réalise un travail minutieux et l’ambiance se fait extrêmement bien ressentir. Et on est toujours ravi de retrouver ces différents personnages.

Malheureusement, George Clooney et Brad Pitt se retrouvent totalement effacé dans le film laissant la part belle à Mat Damon. Et si ce n’est pas en soi un défaut, on regrette ce manque d’efficacité au niveau des personnages. L’humour ne fonctionne quasiment jamais et parait forcé. De surcroît, ni Julia Roberts ni Catherine Zeta-Jones ne sont de retour et l’absence de casting féminin (même si Ellen Barkin est présente) se fait ressentir.

Ocean’s 13 conclut avec déception la saga. Si le plaisir de voir toutes ces stars fonctionnent, on regrette l’absence d’alchimie et de profondeur de scénario autour d’eux pour une histoire bien trop simpliste et manquant de charme.