BIFFF 2013

BIFFF 2013 : Carnet de Bruxelles – Jour 2

Seconde journée à Bruxelles où les choses sérieuses commencent pour Thibault avec notamment la présentation du premier long-métrage de Xan Cassavetes.

 

Bonjour à tous!

 

La soirée de la cérémonie d’ouverture et la Q&A avec Neil Jordan avaient bien entamé ce BIFFF, poursuivie par la projection du solide Byzantium, dernière création de Neil Jordan. Lequel occupe  à nouveau mon début « officiel » de festival, avec dès 14h, sa masterclass. Impossible d’ailleurs d’y prendre de photos ou enregistrer puisque sa masterclass sera inclue dans les bonus du DVD de Byzantium (version belge ? internationale ?). C’était donc parti pour plus d’une heure d’informations plus intéressantes les unes que les autres et quel ne fût pas mon plaisir quand Jordan a fait un gentil tacle à Tim Burton, également amateur de vampires, dont la vision stéréotypée est l’illustration même d’une généralisation trop souvent erronée… et donc surannée.

 

Neil Jordan dédicace après sa masterclass
Neil Jordan dédicace après sa masterclass

 

Après ça, j’ai été voir Hellgate, petit nanar qui ne s’assume pas comme tel et se prend même trop au sérieux. L’acteur principal n’est pas franchement emballant, les effets spéciaux ne sont pas terrible, le scénario est bien ficelé mais trop classique et prévisible que pour en faire un film intéressant. Par contre, ça fait plaisir de revoir William Hurt en père hanté par la mort de sa fille. Si seulement ça n’était pas dans un film aussi ennuyeux et convenu… Dommage car cela aurait pu donner quelque chose de vraiment accrocheur, mêlant épouvante et émotion.

 

 

Ensuite, ce fut au tour de Kiss Of The Damned de Xan Cassavetes, fille de… Un chouette film vampirique et rétro qui joue avec les codes, doté d’un casting solide (Roxane Mesquida, Milo Ventimiglia) qui tient la route avec beaucoup de conviction. Un bon petit moment qui suit deux ravissantes sœurs vampires vivant séparément dans une immense maison d’été dans le Connecticut. L’une d’elles a une liaison avec un scénariste qui souhaite la rejoindre dans l’immortalité. Cependant, l’autre sœur débarque dans leur existence et chamboule tout. Sa présence maléfique va anéantir peu à peu leur couple.Le film est très rétro, stylisé à souhait et revisite le mythe des vampires d’une façon assez amusante. Xan Cassavetes ne renouvelle pas le genre mais sa vision des choses est sympathique à voir. Le tout est sublimé par une bande originale qui assure. Un bon petit plaisir de cinéma sans prise de tête.

 

kiss of aff

 

Enfin, j’ai été à la projection de Mars et Avril de Martin Villeneuve avec la présence de ce dernier et de François Schuiten, haut représentant de la bande dessinée belge. Tant qu’on est dans les personnalités, derrière moi était assis Christophe Bourdon (vous vous souvenez du champion belge de l’émission de Nagui, c’est lui), membre du jury 7ème Orbite, catégorie dans laquelle Mars et Avril concoure. Une critique plus détaillé de Mars & Avril suivra…

Cette projection s’est terminée par une séance de questions/réponses dans la salle jouxtant celle de projection.

 

Séance de Q&A avec Martin Villeneuve et François Schuiten
Séance de Q&A avec Martin Villeneuve et François Schuiten

 

Pour terminer, quelle ne fut pas ma surprise de croiser Jaco Van Dormael (Toto le Héros, Le Huitième Jour, Mr Nobody) en sortant de la projection de Mars et Avril. J’en ai profité pour faire une petite photo avec lui.

 

Ansi s’est terminée ma deuxième journée au BIFFF. Prêt à remettre ça dès cet après-midi avec les interviews de Martin Villeneuve et François Schuiten et les projections de Cult, I Declare War et Blancanieves.

 

Jaco Van Dormael et votre serviteur
Jaco Van Dormael et votre serviteur