BIFFF 2013

BIFFF 2013 : Carnet de Bruxelles – Jour 3

Troisième jour au BIFFF, entre deux interviews et la découverte du fabuleux Blancanieves, déjà sorti en France.

 

Déjà le troisième jour au BIFFF ! Que le temps passe vite.

13h20. Ma première interview avec Martin Villeneuve, frère de Denis Villeneuve (réalisateur d’Incendies), et réalisateur du film précité. Il avait un peu de retard, ce qui m’a permis de discuter un peu avec le sympathique journaliste qui attendait François Schuiten. L’interview se déroule fort bien. J’étais un peu stressé vu que c’était ma toute première interview mais l’exercice s’est bien passé.

Martin Villeneuve et votre serviteur
Martin Villeneuve et votre serviteur

 

Un peu plus tard, ce fut au tour de François Schuiten. Plus serein de mon côté. Et vu l’enthousiasme avec lequel il parle, on se sent tout de suite à l’aise. Un vrai plaisir de converser avec lui.

 

François Schuiten et votre serviteur après l'interview
François Schuiten et votre serviteur après l’interview

 

Après tout cela, j’ai commencé à retranscrire les interviews ce qui prend énormément de temps. A l’heure où j’écris ces lignes, je n’ai d’ailleurs pas fini la première interview. S’en est suivit un sandwich avant la séance de I Declare War, très chouette film sur des enfants qui jouent à la guerre. C’est un film vraiment plaisant, sans temps morts. C’est ficelé, bien foutu, on passe un très bon moment. La journée continuait sur de bons rails.

 

Spectateurs qui attendent la projection de I Declare War
Spectateurs qui attendent la projection de I Declare War

 

Pour terminer cette journée, il y a eu la projection de Blancanieves. C’est un petit bijou du cinéma espagnol. Blanche-Neige revisité, muet et absolument passionnant. Le vrai coup de cœur de ce début de festival incontestablement.

Blancanieves.

 

Sur ce, il est 00H17, j’ai une projection de presse à 10h00 et encore 4 films à voir au festival. My bed is calling!