BIFFF 2014

BIFFF 2014 : Carnet de Bruxelles Jour 4

Après 3 premières journées bien remplies au niveau films, voici la 4ème, plus soft en la matière.

 

En effet, je n’ai vu que 2 films aujourd’hui car une bonne partie de l’après-midi était consacrée aux interviews. La première, sur le temps de midi, fut avec Franco Nero. J’en ai déjà assez parlé dans le carnet précédant et dans l’interview qui a été publiée hier. Car, vu le temps que j’avais entre mes 2 interviews, il n’y avait pas moyen de voir un film donc j’ai pris de l’avance en retranscrivant déjà l’interview de Franco Nero que vous pouvez lire ici.

 

La seconde interview du jour était accordée à Milan Todorovic, le réalisateur de The Nymph, film pour lequel j’avais interviewé Franco Nero plus tôt dans la journée. Cette interview s’est très bien déroulée, le réalisateur étant très aimable et très sympathique, bien plus que son film qui fut une grosse déception (lire le carnet d’avant-hier ici pour le commentaire sur le film).

 

Le très sympa Milan Todorovic (The Nymph) et moi après notre interview
Le très sympa Milan Todorovic (The Nymph) et moi après notre interview

Ensuite, il était temps de passer aux films du jour : The Gambler Who Wouldn’t Die de Giancarlo Giannini (Lili Marleen, Casino Royale, Quantum Of Solace) et The Raid 2 de Gareth Evans, suite très attendue car le premier volet était une jolie surprise.

 

Commençons donc avec The Gambler Who Wouldn’t Die de Giancarlo Giannini. Giannini, grand acteur italien n’avait réalisé qu’un seul film jusqu’à présent. Cela raconte l’histoire d’un croque-mort qui, suite à une dette de jeu, doit participer à une chasse humaine en tant que cible. Et le pire, c’est qu’il va en redemander, contre rémunération bien entendu. C’est un film vraiment intrigant et ce de par plusieurs aspects. Il y a le couple que forme le croque-mort (joué par Giannini) avec sa femme. Ils ont des jeux sexuels un peu spéciaux, un peu à l’image du couple. L’histoire de chasse humaine est également intrigante. On ne sait pas trop où ça va mener ni comment cela va se terminer. Et c’est là qu’arrive le dernier aspect perturbant, la rencontre avec une autre femme (Silvia de Santis). Le scénario est très travaillé et intelligent, la psychologie des personnages également. Il y a toutefois quelques petits problèmes. Tout d’abord, il y a des changements de ton qui ne fonctionnent pas vraiment. Lors de la partie purement thriller avec les parties de chasse, le ton est très sérieux, un peu stressant (c’est le but du thriller me direz-vous) mais, lors des scènes entre les 2 amants, le ton devient beaucoup trop léger, comme si on était dans une comédie. Ensuite, il y a quelques éléments pas toujours très clairs qui sont gênant pour la compréhension de l’histoire ou qui sont tout juste aberrants.

 

Giancarlo Giannini et Silvia de Santis lors de la présentation du film
Giancarlo Giannini et Silvia de Santis lors de la présentation du film

Enfin, LE film du jour (et même de la semaine pour l’instant) était le très attendu The Raid 2 de Gareth Evans. Je serai bref ici car je reviendrai sur ce film lors d’une critique complète. En tout cas, je me sens très privilégié d’avoir pu le voir car le long-métrage ne sera dans les salles belges et françaises qu’à la fin du mois de juillet. (23) Repartant sur les bases du premier, The Raid 2 va encore plus loin dans les combats. Chorégraphies hallucinantes, mise en scène de génie, tension, scénario très précis, ce sont tous les éléments qui font que cette œuvre va vraiment marquer durablement le genre de l’action. Gareth Evans met un coup de pied au cul à beaucoup de réalisateurs car, avec The Raid 2, il frappe fort. Très fort.

 

Sinon, le programme du jour au BIFFF c’est une interview avec Giancarlo Giannini et Silvia de Santis et puis des films : Patch Town de Craig Goodwill, Aura de Zsolt Bernath, Dark Blood de George Sluizer (film avec le regretté River Phoenix qui sort plus de 20 ans après avoir tourné) et The Zero Therom, dernier né de Terry Gilliam avec Christoph Waltz, Mélanie Thierry, Matt Damon et Tilda Swinton.

Extrait de The Raid 2 de Gareth Evans (2014)
Extrait de The Raid 2 de Gareth Evans (2014)