Comédie, Critiques de films

Critique: 21 And Over, de Jon Lucas et Scott Moore

Un film encore plus nul que ceux qu’il imite.

Affiche de 21 And Over (2013)
Affiche de 21 And Over (2013)

Deux jeunes amis emmènent un de leurs camarades, qui célèbre ses 21 ans, dans une grande fête de carabins. Mais quand une bière en débouche sur une autre, la soirée tourne à la débauche. Personne n’est prêt d’oublier les événements pathétiques qui vont en découler…

Very Bad Trip a fait des émules. D’abord une suite en 2011, déjà bien en-dessous du premier opus, et puis d’autres films comme Projet X. Maintenant, on découvre donc 21 And Over, réalisé par les scénaristes du premier cité. Ces 2 gugusses ont donc décroché l’honneur de pouvoir réaliser un film (en guise de remerciements probablement), à condition de rester dans le genre qui les a rendu célèbres. Rien qu’en voyant l’affiche, on sait qu’on va voir quelque chose dans la veine de Projet X, ce truc pour adolescents décérébrés en manque de « sensations fortes » qu’il est scandaleux d’appeler un film. En fait c’est le genre d’objet « cinématographique » période post Twilight. Après avoir adulé des vampires, les adolescent(e)s jettent leur dévolu sur les soirées de débauches moralement plus que limites.

Extrait de 21 And Over (2013)
Extrait de 21 And Over (2013)

Mais ce n’est pas tant l’afflux de débauche qui est triste à voir, c’est surtout son utilisation que les réalisateurs en font. Des bons films vulgaires qui ne font pas dans les détails, il y en a. Mais n’est pas Judd Apatow qui veut. D’ailleurs Lucas et Moore n’ont pas la prétention d’arriver à sa cheville et c’est tant mieux. Ils veulent juste un truc un peu bourrin qui plaira aux ados. Et ce n’est même pas certain qu’ils y soient arrivés.

Le film est une succession de sketchs pas très fut-fut et surtout très incohérents. Plein d’incohérences. Alors bien entendu, si la soirée se passait relativement normalement, ça serait assez chiant à voir et on n’en ferait pas un long-métrage. Seulement, même ici, alors que les protagonistes font des choses totalement improbables et puériles, ça n’est pas plus amusant. Si les spectateurs rient 3/4 fois sur toute la séance, c’est beaucoup. Et ce ne sera surement pas parce que c’est drôle mais plutôt des rires nerveux tant c’est embarrassant. Pas embarrassant parce qu’il est trash (il ne l’est d’ailleurs pas beaucoup), mais bien parce que c’est totalement ridicule. A cela s’ajoute le fait que c’est carrément répétitif et vous obtiendrez donc un film très mauvais^, à fuir absolument.

L’avis: 21 And Over est donc typiquement le genre de film prévu pour faire du buzz auprès d’une certaine catégorie d’âge mais force est de constater que certains prennent les jeunes pour des cons et préfèrent réaliser des produits calibrés pour cette image qu’ils ont d’eux. C’est donc un des nombreux navets de cette première moitié de 2013.