Comédie, Critiques de films, Romance

Critique : Ce qui vous attend si vous attendez un enfant, de Kirk Jones

L’adaptation du best-seller américain What to expect when you’re expecting se transforme en une comédie romantique chorale aussi pauvre qu’inutile.

 

Affiche du film Ce qui vous attend si vous attendez un enfant, de Kirk Jones
Affiche du film Ce qui vous attend si vous attendez un enfant, de Kirk Jones

 

Fous de joie à l’idée de fonder une famille, Jules, séduisante icône du fitness à la télé, et Evan, star d’une émission de danse, réalisent que leur vie sous les projecteurs n’a aucune chance de résister aux exigences inattendues qui accompagnent une grossesse. Wendy, auteur à succès, folle de bébés, se retrouve pour la première fois dans la peau des futures mamans auxquelles elle prodigue ses conseils et découvre les surprenants effets physiques engendrés par les hormones de la grossesse. Son mari, Gary, essaie de ne pas se faire humilier par son père, doté d’un esprit de compétition affûté, dont la très jeune femme trophée, Skyler, attend des jumeaux. Holly, photographe, se prépare à parcourir le monde pour adopter un enfant, mais son mari Alex ne se sent pas prêt et tente de contenir sa panique avec l’aide d’un groupe de jeunes pères solidaires parlent avec franchise de la paternité. Rosie et Marco, deux chefs cuisiniers rivaux de « food trucks », ont une aventure et se retrouvent face à un dilemme : que faire quand votre premier enfant s’annonce avant votre premier rendez-vous ?

 

Avoir un enfant, c’est plus qu’une belle histoire, un don du ciel dirons certains. Tout ce qui peut tourner autour de cet événement particulier dans la vie d’un humain a donné lieu à de nombreuses créations, comiques ou dramatiques, voir surréalistes. Ici, nous avons la naissance d’un enfant dans tout ce qu’il y a de plus basique. Tout un processus, de la création à l’accouchement. Cette période longue et fascinante suscite de nombreuses questionnements chez les futurs parents. Des questions qui ont trouvé une réponse dans le best-seller de Heidi Murkoff, What to expect when you’re expecting. Cet ouvrage extrêmement populaire s’est vendu à plus de 35 millions d’exemplaires à travers le monde. Un livre de table de chevet qui inspire ce long métrage qui va vite verser dans la comédie romantique. Pourtant, le but y est de dresser en un peu moins d’1h50 tout ce que peut engendrer ce type d’événement particulier.

 

Extrait du film Ce qui vous attend si vous attendez un enfant (2012)
Extrait du film Ce qui vous attend si vous attendez un enfant (2012)

 

 

Pour se faire, rien de mieux qu’un film choral pour espérer traiter le sujet au plus près. Espoir déçu. Le long-métrage, dirigé par Kirk Jones (l’auteur de Vieilles Canailles et Nanny McPhee, du lourd quoi) est un patchwork qui se veut habile. Cinq couples différents sont amenés à se croiser consciemment ou non. Cinq portraits de société bien différents, et cinq conceptions de l’événement. Ainsi, on se retrouve avec un couple showbiz qui réalise que la vie sous les projecteurs n’est plus la même lorsqu’un bébé s’apprête à s’en mêler ; un autre qui se retrouve avec un enfant par accident après une aventure ; un autre qui préfère l’adoption ; un quatrième où la femme est une amoureuse de bébés et se retrouve enfin en cloque pendant que son mari doit éviter le concours avec son père, qui forme avec une jeune bimbo de moitié de son âge, le cinquième couple. Mais le film choral trimbale son traditionnel défaut : l’impossibilité de s’attacher à un des personnages. Ajoutez à cela un jeu plus que limite pour certains (Jennifer Lopez ou Anna Kendrick en tête) et l’agacement devient vite palpable. Ce qui vous attend si vous attendez un enfant (titre à rallonge pas franchement vendeur, mais dont on ne pourra reprocher la volonté fourbe de retitrer l’œuvre originale) manque également d’humour.

 

Extrait du film Ce qui vous attend si vous attendez un enfant (2012)
Extrait du film Ce qui vous attend si vous attendez un enfant (2012)

 

 

Un scénario prévisible, trop écrit et plat restera l’épée de Damoclès de Kirk Jones qui n’apportera guère une touche plus intéressante à sa mise en scène. Reste une sympathie évidente pour le sujet, mais cela ne suffit pas à convaincre, tant le sujet si rabâché a déjà eu le droit à des traitements plus pertinents par le passé. Facile de tacler ce genre de grosse production honnête avec son sujet, peut-on entendre au loin. En même temps, voir une « création » indigeste sans âme et ni style, ça ne peut que renforcer ce genre de pratique…

 

 

L’avis : Film choral sur les joies et aléas de la maternité – 9 mois de bonheur et de douleurs, vous connaissez ? – Ce qui vous attend si vous attendez un enfant n’a rien de mieux à proposer qu’une simple comédie romantique. Peu d’humour derrière quelques vérités disséminées dans ce pur produit hollywoodien qui se veut décontracte. Personne n’y crève l’écran et Kirk Jones accouche d’un bien triste navet.