Comédie, Critiques de films

Critique: Don Jon de Joseph Gordon-Levitt

Premier film de JGL derrière la caméra.

Afiche de Don Jon de Joseph Gordon-Levitt (2013)
Afiche de Don Jon de Joseph Gordon-Levitt (2013)

 Après avoir écumé les plateaux de tournage en tant qu’acteur et ce chez des réalisateurs renomés (Steven Spielberg, Christopher Nolan, Robert Redford, Spike Lee, excusez du peu), le francophile Joseph Gordon-Levitt passe de l’autre côté de la caméra en signant un premier film particulier.

Jon (Joseph Gordon-Levitt) est un accro au porno. Tellement accro qu’il préfère cela au sexe. Et pourtant, quand il couche avec une fille, c’est un 8 au minimum. Cela dit, le jour où il va rencontrer Barbara (Scarlett Johansson), qu’il considère être un 10, et Esther (Julianne Moore), une quadra qui reprend ses études, il va peu à peu changer.

Extrait de Don Jon de Joseph Gordon-Levitt (2013)
Extrait de Don Jon de Joseph Gordon-Levitt (2013)

En soit, le sujet n’est pas vraiment original. Des films sur des machos frustrés du sexe, il y en a un paquet. Là où le film se démarque un peu, c’est dans son traitement. C’est un film qu’il faut prendre au second ou troisième degré, tout en gardant en tête que des personnes comme ça existent vraiment. Et probablement plus qu’on ne le croit.

Joseph Gordon-Levitt s’amuse à jouer ce macho de première classe. Le mec qui a une telle opinion des femmes que ça en est presque à gerber. Ses rencontres vont le changer petit à petit bien sur mais le postulat de départ est clair, le chemin sera long jusqu’au changement total, positif bien sur. A côté de lui, on retrouve donc Scarlett Johansson et Julianne Moore, 2 icônes de 2 générations différentes. Et si Scarlett joue aussi un personnage un peu surfait (mais, de nouveau, il existe vraiment des gens comme ça, c’est ça qui est triste), Julianne Moore est plus dans le naturel. Pas que Johansson joue mal, non, mais on sent que l’expérience de Moore permet à son personnage de lui donner plus de consistance.

Extrait de Don Jon de Joseph Gordon-Levitt (2013)
Extrait de Don Jon de Joseph Gordon-Levitt (2013)

Le traitement du montage accordé au film est lui aussi très bon. Même si par moment on peut avoir l’impression de tomber dans une pub de Apple, il faut bien reconnaitre que c’est surprenant et bien foutu. En tout cas, c’est rudement efficace. Et si la mise en scène de Joseph Gordon-Levitt n’est pas renversante (ni rodée mais c’est un premier film, n’oublions pas), le montage compense cela et apporte beaucoup cohérence  tout en donnant une ligne de conduite au film.

Bref, Don Jon est un premier film efficace qui fait rire et surprend. Il n’est pas parfait non plus bien entendu mais il est extrêmement bien mené. En tout cas, il donne envie de revoir son réalisateur à ce poste là et, au final, c’est tout ce qui importe.