Comédie, Critiques de films

Critique : Fonzy de Isabelle Doval

Avant le remake américain, voici le remake français du succès québécois Starbuck

 

Affiche de Fonzy d'Isabelle Doval (2013)
Affiche de Fonzy d’Isabelle Doval (2013)

En 2012 est sorti chez nous un film québécois du nom de Starbuck. Le film réalisé par Ken Scott avait un joli succès critique et public si bien que les pays étrangers se sont rués sur les droits pour l’adapter. Les américains ont Vince Vaughn, les français ont José Garcia. Starbuck va donc être mangé à toutes les sauces avec l’espoir que ses prétendants soient à la hauteur.

 

Disons le clairement, Fonzy n’est pas à la hauteur de son modèle canadien. En soit ce n’est pas un mauvais film mais le problème est que la réalisatrice n’amène pas grand chose de neuf. Si ce n’est que dans la version originale le héros est livreur de viande et pas de poisson, la version française ne se démarque pas des masses. Il y a bien une ou deux scènes un peu différentes mais, globalement, ce n’est qu’un vulgaire copier/coller. Même dans les dialogues ! Des dialogues entiers sont pompés du film de Ken Scott. Alors certes c’est un remake mais un peu de sang neuf n’est quand même pas trop demander je pense.

 

Extrait de Fonzy d'Isabelle Doval (2013)
Extrait de Fonzy d’Isabelle Doval (2013)

Une des qualités, en dehors de tout ce qui avait été fait dans l’original, c’est son casting. On retrouve dans le rôle du livreur de viande un peu paumé José Garcia qui prouve qu’il peut faire de très bonnes choses. Il l’avait déjà prouvé dans des films plus sérieux comme Le Couperet ou des comédies comme Chez Gino et il en fait de même ici. Son personnage est touchant, drôle (en général) et charismatique. On s’attache facilement à ce loser qui n’est pas forcément celui qu’il laisse paraître (au-delà du fait qu’il est Fonzy bien entendu).

 

A ses côtés, on retrouve Lucien Jean-Baptiste dans le rôle de son meilleur ami et avocat. Avocat raté puisqu’il doit se réinscrire au barreau pour pouvoir plaider l’affaire de son ami. Jean-Baptiste reste dans le registre auquel il nous a habitué depuis Ma Première Etoile et qu’il a poursuivi avec, entre autre, le très mauvais Turf. Le premier rôle féminin est joué par Audrey Fleurot qu’on a pu voir cette année dans la comédie Les Reines Du Ring. Son couple avec José Garcia, bien qu’improbable, fonctionne relativement bien.  On retrouve encore de nombreux seconds rôles (pas forcément tous explorés en profondeur mais assez bien brossés) qui sont vraiment bons et efficaces. La famille de Fonzy bien sur mais aussi ses nombreux enfants.

 

Quand on a vu Starbuck avant, ce remake français fait pâle impression. Les gags fonctionnent moins bien, c’est moins touchant,… Cela veut-il dire que le film est raté ? Soyons clair, non. Si on prend Fonzy comme un film seul, cela fonctionne assez bien. Mais quand on sait d’où il vient, on a un gout de trop peu. Mais, comme je le disais, une personne qui ne connaît pas l’original passera un très bon moment devant Fonzy.