Comédie, Critiques de films, Romance

Critique : Situation amoureuse : C’est compliqué, de Manu Payet

Comédie romantique cliché et sans entrain. Un premier essai derrière la caméra raté pour l’humoriste. 

Affiche de “Situation amoureuse : C'est compliqué” de Manu Payet, Rodolphe Lauga
Affiche de “Situation amoureuse : C’est compliqué” de Manu Payet

Le synopsis de « Situation amoureuse : C’est compliqué » est simple, dans la veine des comédies romantiques traditionnelles. Ben a 30 ans, il est en plein préparatifs pour son mariage avec Juliette. Il profite de sa vie tranquille et sans problèmes jusqu’au jour où il croise un ami d’enfance qui lui annonce que Vanessa, la plus belle fille du lycée dont il a toujours été amoureux, est rentrée des Etats-Unis. Elle ne connait personne à Paris, excepté Ben.

 

Le premier film co-réalisé par l’humoriste, animateur de radio et acteur Manu Payet est une comédie romantique à la française, il est donc censé alterner le rire et l’émotion. Malheureusement, le film est à l’image de Ben, le personnage principal : mou, lent, inutile! L’histoire ne décolle jamais et on enchaîne les clichés à la pelle. Juliette, la future femme est parfaite, jolie, intelligente, drôle et conciliante face à l’irresponsable et immature Ben. Evidemment, Vanessa, l’amour de jeunesse est encore plus belle et s’intéresse soudainement à la vie de l’éternel bouc émissaire. Le courant passe bien entre eux et Ben trouve enfin l’occasion de prendre une revanche sur sa vie d’adolescent. Il s’enfonce de plus en plus dans ses mensonges pendant que la jeune femme tombe éperdument amoureuse de lui. Classique!

Extrait de Situation amoureuse : C'est compliqué, de Manu Payet
Extrait de Situation amoureuse : C’est compliqué, de Manu Payet

Entre la boum de quadragénaires forcés de danser un slow entre hommes et le regard ahuri de Manu Payet, on tombe dans un ennui profond. Les prises de vues façon téléfilm du dimanche après-midi n’aident pas. Certaines scènes semblent durer une éternité, comme cette course au ralenti dans Paris pour comprendre qui est la femme de sa vie.

Les personnages secondaires qui pourraient sauver une partie du film sont à la limite du ridicule. Le père de la future mariée qui peint le couple nu en exagérant les parties génitales de son gendre donne un aperçu de la finesse de l’humour. On peut toutefois trouver du positif, Anaïs Demoustier (nommée dans la catégorie Meilleur espoir féminin aux Césars 2009 pour Les Grandes Personnes) s’en sort pas mal pour un baptême dans le monde de la comédie et Sylvain, l’ami d’enfance incarné par Jean-François Cayrey parvient à nous arracher un sourire de temps à autre.

Il s’agit donc d’un premier essai derrière la caméra plutôt raté pour Manu Payet et Rodolphe Lauga, malgré le Grand prix remporté au Festival du Film de comédie de l’Alpe d’Huez. Si certaines répliques sont plus ou moins drôles, l’ensemble ne prend pas et on s’ennuie. Dans le registre de la comédie romantique française, on est loin de l’Arnacoeur de Pascal Chaumeil (avec Romain Duris et Vanessa Paradis).